Le rôle du médecin traitant en 2019

Le médecin traitant se trouve au cœur du parcours de santé, au cœur du dispositif thérapeutique. Il est disponible en cas de maladie ponctuelle et se charge également du suivi sur des maladies chroniques ou plus longues. En d’autres termes, Il coordonne et harmonise le suivi de ses patients en fonction des différents symptômes qu’il propose au patient de décrire. Actuellement, l’ensemble des français doivent déclarer un médecin traitant à la sécurité sociale. C’est désormais le cas également pour les enfants de moins de 16 ans depuis 2017. Le médecin traitant est l’interlocuteur privilégié des familles lors des problèmes de santé.

Pourquoi le médecin traitant est-il si important tout au long de la vie ?

Le médecin traitant est une personne de confiance que l’on consulte au moment où des symptômes anormaux apparaissent : qu’il s’agisse d’une fragilité corporelle, de douleurs, de fièvre ou d’insomnie. Il peut être question de problèmes de santé passagers, comme une angine ou un mal de tête, ou pour des soucis de santé plus graves ou encore pour des dépressions. En fonction de la consultation, soit il vous donnera une ordonnance pour des médicaments pour apaiser vos maux soit il vous dirigera vers un autre spécialiste pour des analyses plus approfondies. Il faut savoir qu’en France, il est très préférable de passer par son médecin généraliste pour avoir un rendez-vous chez un spécialiste. En effet, le délai d’attente sera beaucoup moins long et le remboursement par la sécurité sociale plus simple. C’est également le cas si vous avez besoin de faire des prises de sang dans un laboratoire d’analyses.

Quelles études faire pour devenir médecin traitant ?

Devenir médecin généraliste suppose un investissement de chaque instant durant ses études. Pour exercer en France, il faut être titulaire d’un diplôme d’Etat de docteur en médecine délivré après 9 ans d’études. Ces 9 années doivent s’effectuer au sein d’une université de médecine. La première année se fait sous forme de concours et est extrêmement difficile. Seule une minorité des élèves auront la possibilité de passer en 2ème année. Les années suivantes seront une alternance de cours théoriques et de stages. A la fin de ces 9 ans, l’étudiant diplômé pourra officiellement exercer son métier.