Maintien à domicile des personnes âgées – Le monte-escaliers comme solution ?

Maintien à domicile des personnes âgées – Le monte-escaliers comme solution ?

Dans Accessibilité

Éviter la maison de retraite, c’est le souhait de la plupart des personnes âgées. Le maintien à domicile a ainsi connu un essor considérable, ces dernières années. Cependant, un problème persiste. Lorsqu’une personne âgée choisit de rester à son domicile au lieu d’avoir recours à la maison de retraite, plusieurs facteurs sont à prendre en compte, comme son état de santé et sa situation financière. Par exemple, des problèmes de mobilité qui pourraient rendre certaines parties de la maison difficiles d’accès. En effet, bien qu’elle bénéficie d’une aide humaine (par l’intermédiaire d’une infirmière ou d’un proche), il y a un minimum exigé : moyens de déplacement dans la maison, mobilités, … De ce fait, certains aménagements sont indispensables. Et aujourd’hui, le monte escaliers en fait partie.

Le monte-escalier : source d’autonomie et de sécurité

Également connu sous le nom de « chaise élévatrice », le monte escaliers est un appareil qui permet le déplacement d’une personne à mobilité réduite, d’un étage à un autre, sans avoir à monter les marches d’escaliers et sans efforts physiques. Pratique, le monte-escaliers ne nécessite pas de déménagements ou de grands travaux. Grâce à cet appareil, les personnes âgées et/ou à mobilité réduite ont la possibilité de monter à l’étage de leur habitation sans effort et sans risque. Gain de temps et d’énergie, cet appareil prévient en effet des chutes. Les risques de chutes sont effectivement très élevés chez les personnes âgées, surtout dans les escaliers. Et l’installation d’une chaise ou d’un fauteuil élévateur réduit ces risques. Bien sûr, quelques précautions dans son installation et son utilisation sont indispensables. Avant l’utilisation à long terme d’un monte-escaliers, il est important d’exiger une démonstration de la part de son installeur. Mais également, vérifier que la machine répond aux besoins de la personne âgée et aux normes de sécurité : verrouillage, arrêt d’urgence, … Ces précautions ont pour but d’assurer la sécurité et le confort. Avoir recours à un monte-escaliers rend ainsi la personne âgée en partie autonome, mais aide également son assistant en toute sécurité, dans certains de ses déplacements.

Le monte-escaliers selon les besoins

Il existe différents types de monte-escaliers, selon la structure de la maison, et des intérieurs : • Les monte-escaliers basiques, dits monte-escaliers électriques, pour les escaliers droits et pour les escaliers tournants. Le monte-escaliers droit, pour les escaliers sans paliers et sans courbes, ne demande pas beaucoup d’aménagements ou de travaux. Le monte-escaliers tournant, quant à lui, est un peu plus sophistiqué, pour pouvoir gravir tous types d’escaliers (colimaçons, virages, …) ; • La chaise élévatrice, composant les marches d’escaliers de rails, permet même d’y attacher un fauteuil roulant. Pour ce modèle, la chaise et les accoudoirs se replient pour libérer les escaliers ; • Le monte-escaliers mobile, celui qui ne nécessite pas d’aménagement, mais qui demande tout de même l’assistance d’une personne valide.

Des sites et des magasins proposent différents types et modèles de cet appareil à différents prix (compter entre 3 000 et 11 000 €). Mais le but reste le même : permettre aux personnes âgées de monter et de descendre les escaliers chez eux sans efforts physiques et en toute sécurité. Le monte-escaliers est ainsi la solution pour le maintien à domicile des personnes âgées, qui ne demandent qu’indépendance, autonomie et sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *