La silver économie : mythe ou réalité ?

La silver économie : mythe ou réalité ?

Dans Famille & Société/Société

Si tous les économistes et les démographes s’accordent à dire que le vieillissement de la population entraîne de nombreuses conséquences pour l’avenir, il suscite aussi de nombreux faits de société. La silver économie, ou économie des séniors, constitue en effet en enjeu majeur pour les entreprises et toutes les filières industrielles.

Des mesures prioritaires visant les personnes âgées

Avec l’accroissement de l’espérance de vie, les progrès de la médecine moderne et toutes les technologies mises en place en faveur des plus âgés, la silver économie est bien une réalité notable. Initiée en 2013 par l’ex gouvernement de Jean-Marc Ayrault et le ministère des Affaires sociales et de la Santé, le terme de silver économie vise à encourager les filières industrielles à faciliter le quotidien des séniors. En partenariat avec le ministère de l’Économie et des Finances, un contrat de filière a ainsi été mis en place par les pouvoirs publics. Cette mesure vise tous les industriels du marché des séniors, en donnant une large part d’autonomie aux personnes âgées. La fourniture d’équipements dédiés aux plus âgés et la construction d’habitats adaptés aux personnes à mobilité réduite, constituent alors de véritables enjeux nationaux.

Au profit des séniors de plus de 60 ans qui seront environ 20 millions à l’horizon 2030, ce marché des séniors vise les loisirs, les transports, la sécurité et de nombreuses autres activités liées aux loisirs et aux voyages. Estimée à plus de 92 milliards d’euros, cette économie des personnes âgées constitue une réelle opportunité pour les entreprises et les différentes filières. Déjà 8 millions de retraités disposent ainsi de mesures économiques notables, à l’instar du développement des services à la personne et des équipements destinés aux loisirs.

Un impact réel sur l’économie française

Si le souci principal de cette silver économie est d’améliorer la qualité et les conditions de vie des plus de 60 ans, celle-ci vise aussi à développer le chiffre d’affaires des entreprises et des filières industrielles. Soutenue par l’État depuis 2013, cette mesure en faveur des séniors concerne tous les secteurs d’activités. Toutes les statistiques montrent en effet que les plus de 60 ans consacrent une part de budget bien plus importante aux loisirs et aux équipements que les autres tranches de la population. Plus de la moitié des dépenses de santé et des assurances, soit 57 et 56%, concerne les séniors selon le Credoc.

Ce “seniornaute” pour les marketeurs, ne s’arrête pas aux dépenses de consommation de biens courants, mais aussi au numérique et à l’économie du web. Les plus de 50 ans dépenseraient ainsi de deux à trois fois plus que les autres en technologies numériques. Cette silver économie aurait en effet créé 300 000 emplois depuis 2013 et les services d’aide à la personne et les activités associées emploient déjà plus de 100 000 salariés.  Apparaissant comme un marché à fort potentiel, la silver économie pourrait également atteindre 130 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2030. Cette économie des plus de 60 ans engendrerait près de 0,25 points de PIB chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *