Comment bien vivre tout seul lorsqu’on est une personne à mobilité réduite ?

Comment bien vivre tout seul lorsqu’on est une personne à mobilité réduite ?

Dans Bien-Être/Santé & Bien Être

Avoir un handicap et habiter seul sont compatibles. Vous n’avez pas forcément besoin d’intégrer un établissement spécialisé pour cela. Quelles sont les solutions qui existent ? Quelles sont les aides pour vivre dans de meilleures conditions ? Le maintien à domicile est idéal pour que vous puissiez vivre tranquillement et conserver tous vos repères.

Pourquoi maintenir à domicile une personne handicapée ?

Maintenir une personne à domicile permet d’éviter les nombreuses contraintes liées à un établissement spécialisé :

  • Les listes d’attente sont souvent très longues ;
  • Le coût des établissements spécialisés est souvent élevé ;
  • Les lieux sont impersonnels.

La priorité dans le maintien d’une personne à mobilité réduite à domicile est de veiller à répondre à ses besoins de la vie courante : prise des repas, la toilette, le linge, le jardin, le lever et le coucher, les promenades, les tâches ménagères et la communication pour entretenir le lien social.

Des moyens sont mis en œuvre pour répondre à ces besoins. Vous pouvez faire appel à du personnel d’aide à domicile. L’aide-soignante se rend plusieurs fois par jour au domicile de la personne handicapée pour répondre à ses besoins courants.

De quels équipements avez-vous besoin pour votre maintien à domicile ?

Les personnes handicapées devront adapter leur logement en fonction de leur souci de mobilité. Il est essentiel d’installer du matériel de maintien à domicile (rampe d’accès, baignoire, ascenseur privatif, etc.)

Le logement devra aussi permettre d’accéder facilement aux équipements qui favorisent leurs déplacements : fauteuil roulant, véhicule adapté pour personne à mobilité réduite, etc.

Quelles sont les aides financières mises à votre disposition ?

Différentes aides financières existent pour les personnes à mobilité réduite :

  • La caisse d’assurance vieillesse prend en charge la prestation de garde à domicile. Les patients peuvent aussi bénéficier de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie). C’est une aide qui permet de couvrir les dépenses des personnes de plus de 60 ans ayant perdu leur autonomie.
  • Pour les personnes de moins de 60 ans, ils peuvent faire appel à la PCH (prestation de compensation du handicap). Elle prend aussi en charge les dépenses liées aux difficultés causées par l’handicap.
  • Le crédit d’impôt du maintien à domicile peut être utilisé si vous avez besoin d’effectuer des travaux dans votre logement ou pour l’emploi d’aide à domicile.
  • Les chèques CESU permettent eux de payer les prestations effectuées par les aides à domicile.

Sachez enfin que en tant que personne handicapée, vous pouvez faire une demande pour bénéficier de l’allocation AAH et faire face aux dépenses de la vie courante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *